Faire un shooting photo boudoir pour une femme lui demande souvent de sortir de sa zone de confort. C’est une séance photo qui mélange à la fois féminité, douceur, sensualité ou encore émotions. Elle demande à la femme qui pose comme modèle de se révéler, de prendre confiance en soi et de se montrer telle qu’elle est. C’est un moment intimiste dans une chambre ou dans une pièce boudoir, sans artifices et faux semblant.

Maintenant que les choses sont posées, voici 5 fausses bonnes raisons de ne pas faire un shooting photo boudoir avec une photographe pro !

#1. Je ne veux pas faire un shooting photo boudoir : je ne suis pas Top Model

On commence par le TOP 1 des mauvaises excuses à mes yeux. La raison n°1 pour ne pas faire un shooting photo boudoir.

Peut-être faites-vous partie des femmes qui pensent que c’est génial de se faire photographier quand on est une femme ? Que cela booste sa confiance en soi et son image… Du moment que ce n’est pas … Vous !

Pour vous, cela ne peut pas fonctionner, car vous n’êtes pas photogénique, que vous avez une sainte horreur de l’objectif, que vous ne savez pas poser et…

Je continue vraiment la liste ?

Voici ma réponse à toutes ces injonctions !

 Vous valez tout autant que n’importe quelle autre femme ! Si vous avez envie de réaliser ce type de shooting boudoir, foncez ! Je suis là pour vous mettre à l’aise, pour vous guider, pour vous faire sentir belle, pour vous faire vivre une expérience où vous dépasserez vos propres limites.

Le tout, vous vous en doutez, avec douceur, bienveillance et non-jugement.

#2. J’ai peur du jugement de mon entourage

L’environnement familial peut ne pas mettre à l’aise et ne pas encourager votre démarche de faire un shooting photo boudoir.

« Mais pour quelles raisons fais-tu ça ? »,

« Pourquoi as-tu besoin de poser en lingerie devant quelqu’un ? Je peux le faire pour toi si tu veux »,

«  Tu ne vas pas dépenser cette somme pour « juste avoir des photos de toi » ? »,

« Tu vas t’exposer sur Internet en lingerie ? »

Ma réponse est très claire sur ce point !

Tout d’abord, si vous ressentez le besoin et l’envie de faire un shooting photo boudoir, c’est votre droit le plus singulier à vous seule. Vous êtes l’unique propriétaire de votre corps et vous êtes seule décisionnaire de ce que vous avez envie d’en faire.

Ensuite, sur un aspect moins radical, il peut être bon de verbaliser et de communiquer aux proches dont l’avis et surtout la compréhension vous importent énormément, vos motivations.

Quel qu’elles soient, même si elles vous paraissent anodines ou ridicules, ce sont les vôtres. Elles existent, elles ne méritent pas d’être tuées ou passées au rouleau compresseur.

Elles sont bien souvent au départ communes, mais révèlent souvent autre chose :

  • un réel mal-être,
  • une perte de confiance ponctuelle,
  • un besoin de dépasser une peur,
  • un changement personnel ou professionnel qui vient réveiller des choses plus profondément…

N’hésitez pas à écrire vos intentions pour ce shooting photo, cela vous permettra d’y voir plus clair.

Vos motivations et votre communication à vos proches seront plus simples si vous savez déjà pourquoi vous faites ce shooting boudoir.  N’oubliez pas qu’ils ne sont pas dans votre tête 😉 Ils ne demandent qu’à vous comprendre et je suis certaine que c’est avec tout leur amour.

faire un shooting photo boudoir

#3. Faire un shooting photo boudoir est trop cher

Le budget, on ne va pas se mentir, peut s’avérer une part importante de votre décision pour réaliser ce shooting.

Vous avez des charges à assumer : loyer, cantine des enfants, vacances à prévoir, anniversaire de Juju, hausse de l’électricité, du gaz et de l’essence…. La liste est longue… !

Néanmoins, investir en soi et pour soi, c’est différent de « dépenser ».

Vous n’allez pas acheter une paire de lunettes ou prévoir les courses de la semaine de la même façon que vous souhaitez investir dans votre bien-être personnel. Peut-être que le budget ne sera pas OK tout de suite, mais cela signifiera tout simplement que vous préférez dépenser votre argent dans autre chose. Et c’est OK.

Pas de pression là-dessus ou de fausses excuses à se trouver.

Un investissement, quel qu’il soit doit être réalisé dans le plaisir de dépenser (oui, vous avez bien lu) et même l’excitation. Genre, vous devez être heureuse de payer !

Je parle en connaissance de cause, voici mon exemple le plus récent (et pas le plus important) :

J’ai été ultra heureuse d’investir 100 € pour ma maquilleuse, 200 € pour les chambres d’hôtels, 50 € d’accessoires et de gourmandises également. 350 € en tout donc, lors de ma journée réservée pour 3 de mes clientes qui ont gagné le dernier concours que j’avais mis en jeu. Pourquoi ? Car c’est un investissement pour mon entreprise photo. Cela m’a permis de réaliser les photos que j’avais envie, dans un cadre qui m’inspirait, tout en prenant soin de mes clientes.

Tout est question de priorités.

Définissez où sont les vôtres, et ce que vous êtes prêtes à investir pour votre bien-être. Lorsque vous serez persuadée que l’expérience portrait intime est LA priorité, le prix ne sera plus un frein.

faire un shooting photo boudoir

#4. Ce n’est pas le bon moment pour moi de faire un shooting

Ça y est, vous voilà décidée ! La décision est prise, le choix du photographe est arrêté.

Mais bon, ce n’est clairement pas la période idéale : vous préférez perdre ces 2/3 kg qui traînent depuis ces dernières semaines. En plus, vous avez une mine ultra fatiguée et vous sentez que votre eczéma fait des siennes. C’est sûr, cela se verra sur les photos !

J’ai aussi une réponse pour vous !

*SPOILER ALERT* : ça ne sera JAMAIS le bon moment pour faire un shooting photo boudoir !

Il y aura toujours quelque chose qui viendra se mettre en travers de votre décision de séance photo boudoir. Surtout si celle-ci n’est pas complètement alignée et assumée.

Cette fois-ci encore, c’est OK.

On a toutes notre propre rythme à trouver, notre propre mélodie intérieure à écouter. Mais si votre cerveau ou votre corps vous envoie des signaux réguliers pour reporter ce shooting, c’est que vous n’êtes en réalité pas prête. Et qu’il y a quelque chose en vous qui résiste, et qui bloque.

faire un shooting photo boudoir

Votre raison de ne pas faire un shooting photo boudoir

Essayez d’identifier ce qui peut vous bloquer pour poser de façon intimiste. Cela vous aidera à trouver le petit déclic qui ne se fait pas.

J’ai parfois des échanges avec des femmes pendant plusieurs mois, pourtant, elles ne réaliseront peut-être jamais le shooting photo boudoir. Mais qui se disent pourtant prêtes.

De mon côté, je sais que quelles que soient les démarches que j’enclenche, lorsque je demande un devis pour un service, il me faut environ 6 mois pour passer à l’action. Bien souvent, d’ailleurs, les entrepreneuses sont très surprises de me voir pointer le bout de mon nez et valider leur devis 6 mois plus tard. Elles ont la sensation que j’ai pris ma décision du jour au lendemain, car je n’échange pas spécialement avec elles durant cette période !

Mais en réalité, ça a mûri pendant 6 mois dans ma tête, dans mon quotidien et une fois que je me sens prête, c’est un (réel) grand O U I !

Votre séance photo se réalisera simplement le jour où cela doit être. Votre corps et votre esprit d’aujourd’hui méritent tout autant d’être immortalisés que celui d’hier ou de demain.

Ce sera une trace de votre parcours de vie, de votre chemin unique. Et tout ce qui devra ressortir d’une séance ressortira ! J’ai eu ce témoignage récemment d’une cliente qui sonnait tellement juste :

« Au final, c’est tout le processus en amont et le shooting lui-même qui est le plus important ! Je suis ravie d’avoir un souvenir de ce moment-là. Mais j’ai vraiment le sentiment que ce qui compte le plus est l’effet sur mon estime et sur l’image que j’ai de moi. Le shooting m’a permis de ne plus me prendre la tête sur mon apparence et d’accepter ma silhouette, et même mon profil. »

#5. Une séance photo intime,  c’est tellement narcissique

Il faut quand même beaucoup s’aimer pour payer et se faire prendre en photo… Il faut avoir envie de flatter son ego et son image pour enclencher ce genre de démarche photographique.

Ai-je vraiment besoin de répondre ?

C’est très souvent, voire même tout le temps l’extrême inverse. Toutes les femmes qui viennent me voir sont à l’opposé du narcissisme.

Elles ont :

  • une image d’elles-mêmes défaillante,
  • une perte de confiance en elles,
  • elles recherchent un regard doux à poser sur elles,
  • ou elles ont besoin d’écoute profonde et réelle.
  • Elles souhaitent s’abandonner et faire confiance sans être déçues ni jugées.

Bien souvent, il me faut redorer leur image à travers la photo, comprendre d’où viennent leur (s) complexe (s), remettre leur ego à sa juste place. Qu’il ne soit plus proche de 0, et qu’il remonte la pente pour qu’elles puissent être fières de qui elles sont et l’assumer jour après jour.

Il arrive même que le shooting boudoir soit réalisé en cadeau pour soi-même sans qu’aucune image ne soit divulguée du côté de la cliente, et que je n’ai pas les droits de diffusion. Il n’y a alors aucune volonté de se montrer ! 😉

Vous avez bien compris, il n’y a que de fausses excuses pour ne pas faire un shooting photo boudoir. Vous avez le droit (et même le devoir !) de vous accorder ce moment intimiste quelle que soit votre raison ou votre motivation.

Avez-vous déjà réalisé un shooting photo intime ? Dites-moi tout dans les commentaires !