Et si aujourd’hui,  on décidait de s’aimer « belle » et bien ? Aujourd’hui, et pas demain. Maintenant. Pas plus tard. Si nous prenions enfin le temps de nous voir telles que nous sommes ? Belles dès ce jour !

S’aimer « belle » et bien : le constat de Sophie Fontanel

Ainsi, je suis tombée il y a quelque temps sur une interview de Sophie Fontanel. C’est une journaliste et écrivaine française qui va avoir 60 ans cette année. D’ailleurs, son âge n’a pas une réelle importance.

Mais c’est son regard sur ses portraits photos passés qui m’a intéressée.

En outre, elle a réalisé qu’en regardant ses anciennes photos, prises à 18 ans, à 30 ans, ou encore à 40 ans… Elle se disait à l’époque « Ah non non non, elle n’est pas bien cette photo ».

Sur le coup, elle les détestait !

Aujourd’hui, plusieurs années après, elle se dit qu’elle était folle à l’époque de ne pas s’aimer !

« Qu’elle était bien cette photo, qu’elle était jolie cette fille ! »

« Ce n’est pas Brigitte Bardot, mais elle a son charme ! »

Cependant, elle a (enfin) réalisé qu’on est comme on est. Qu’elle aurait dû s’aimer belle et bien à ce moment-là déjà. Et que c’est beau de vieillir.

En conclusion, cela m’a évidemment énormément parlée, et je ne pense évidemment pas que nous soyons les seules qui passent par ce constat !

Enfin se poser pour s’aimer « belle » et bien aujourd’hui

Par ailleurs, à ma petite échelle de vie de mes 35 ans, je me vois moi-même être dans la même réflexion. Depuis quelques semaines, je regarde des portraits de moi avant ma grossesse.

« Ah, mais j’étais mince en fait avant ! »

« Ah, mais j’avais un visage hyper fin ! »

Il y a aussi ces souvenirs que le téléphone nous remémore. Ou les réseaux sociaux.  Ainsi, ce sont des souvenirs d’il y a 1 an, 3 ans, ou 6 ans qui reviennent… Comme des piqûres de rappel.

Parfois désagréables, parfois remplies de joies.

Alors, et si on s’aimait une bonne fois pour toutes aujourd’hui ? Si on s’aimait « belle » et bien maintenant ? Pour ce que l’on est ? Ce que l’on vit ? Pour ce que l’on traverse et ce que l’on dégage ?!

Notre corps vit en fait, tout simplement !

s’aimer « belle » et bien

Il n’y a pas de meilleurs moments pour s’aimer que maintenant

De ce fait, ce moment idéal n’existe pas pour aimer ou accepter son corps.

Même si dans certaines phases de nos vies, on se sent plus ou moins alignées avec qui l’on est.

C’est ainsi qu’on nous rabâche à longueur de temps, d’articles et de témoignages que la clé du succès c’est de vivre ce fameux moment présent, et de lâcher prise ! Mais moi… je veux bien vivre ça !

Mais… Comment on fait ? On va se pencher ensemble sur le sujet, car cela me semble une clé essentielle pour éviter de regarder dans le rétroviseur et se dire justement… 

« J’ai vu une photo de moi il y a 6 ans et je me suis trouvée belle par rapport à maintenant », 

« Je regrette telle ou telle partie de mon corps ».

Apprendre à se regarder

Ne pas fuir le miroir, mais prendre conscience de notre regard. Le miroir ne reflète pas seulement votre image, il reflète votre état d’esprit et vos états d’âme. Ce n’est pas pour rien que notre rapport à cet objet est en perpétuel mouvement !

En fait, un matin vous pouvez vous trouver extraordinairement canon, et l’après-midi même ou le lendemain, vous pourrez ressentir du dégoût ou de la déception. Tellement difficile de s’aimer « belle » et bien !

Pourtant, Miroir mon beau miroir… L’objet est toujours le même. La seule variante est donc bien votre perception de vous-même.

Prendre du recul et se rattacher au moment présent. C’est à ce moment-là qu’il faut juste « être » et vous questionner :

  • Que se passe-t-il dans ma tête pour que mon estime ait chuté depuis hier ?
  • Pourquoi est-ce que je ressens ce dégoût ou cette insatisfaction ?
  • Comment suis-je habillée ?
  • Est-ce que ces vêtements me mettent en valeur ?
  • Et est-ce que je me sens bien dedans et est-ce que je me sens valorisée avec ?
  • Est-ce que je suis coiffée comme d’habitude ?
  • Cette coupe laisse-t-elle apparaître mes jolis traits de visage ?
  • Est-ce que quelqu’un m’a fait une remarque déplacée ou désagréable ?

Voici quelques pistes de réflexions. Celles-ci pourront vous aider à faire le tri dans vos émotions et à mettre des mots sur ce que vous ressentez par rapport à votre image.

s’aimer « belle » et bien

Se nettoyer de l’intérieur  pour s’aimer « belle » et bien

Ensuite, prenez une douche. Cela peut paraître de prime abord un peu étrange, mais l’eau nettoie. Pourtant, c’est un moment pour soi réconfortant où personne ne vient interférer dans notre bulle.

Que ce soit douche ou bain d’ailleurs, si vous avez la chance d’avoir une baignoire.

C’est ainsi qu’on repart sur un rapport plus sain après une douche, plus tendre avec soi, plus propre et plus doux.

Prenez le temps de profiter de ce moment, en tête-à-tête avec votre savon préféré qui sent bon et dont vous adorez la texture sur votre peau.

Et puis si vous avez envie de pousser la chansonnette tant que vous y êtes… Laissez-vous aller ! Dans ces conditions, vous serez dans le lâcher prise et le véritable instant présent. C’est bon pour la confiance en soi et ça réduit l’hormone du stress.

Je vous encourage d’ailleurs à ce moment précis à vous regarder nue à votre sortie de la douche. Pourquoi ? Afin de désacraliser une image négative que vous pouvez associer à votre corps. À force de le faire, vous vous y habituerez 😉 Petit boost de confiance en soi supplémentaire et gratuit !

Réaliser un shooting photo

Attention, (autopromotion subtilement placée) vous me sentez venir, le shooting photo est pour moi un des moyens essentiels pour s’aimer « belle » et bien.

C’est pourquoi, je l’utilise d’ailleurs personnellement très régulièrement. Pour immortaliser mon corps et mon physique dans l’instant afin de l’accepter au mieux.

Pourquoi ? Car il me permet d’être chouchoutée, de prendre du temps pour moi, de poser sur papier l’évolution de mon visage et mon corps. De sorte que, je ne m’inflige pas une énorme claque en me voyant sur des photos trop d’années en arrière.

De cette manière je peux suivre mon évolution en temps réel grâce à un regard professionnel extérieur.

Je passe en moyenne au moins 2 fois devant l’objectif d’un autre photographe professionnel chaque année (pour des shootings portrait, boudoir, couple, famille…). Car j’aime voir mon évolution et cela m’apaise.

Se trouver belle, ce n’est pas hier et pas demain : c’est aujourd’hui et maintenant ! Et vous, avez-vous déjà pris le pas de vous réserver une séance photo rien que pour vous ?