Comment immortaliser votre grossesse grâce au shooting photo Belly Painting ?

Comment immortaliser votre grossesse grâce au shooting photo Belly Painting ?

Avez-vous déjà entendu parler de shooting photo Belly Painting ? Si ce n’est pas le cas, apprenez que c’est une jolie façon d’immortaliser votre grossesse, en mode Body Painting. C’est pourquoi, je voulais vous présenter cette technique dans cet article.

Le Belly Painting est une mise en valeur du ventre de la femme enceinte. Il permet de créer un maquillage prénatal sur le corps de la future maman. On l’appelle aussi peinture corporelle.

Découverte du shooting photo Belly Painting pour sublimer la grossesse

Vous vous souvenez peut-être de l’article que j’avais déjà écrit il y a quelques mois sur le shooting boudoir grossesse ?

Peut-être est-ce lié à ma propre grossesse ? En tout cas, ce que je sais, c’est que j’ai envie d’écrire également sur cette phase si particulière dans la vie d’une femme. Mais pas que. Ainsi, cela m’a donné envie de chercher d’autres idées pour sublimer le corps de la femme. Notamment, lorsqu’elle est enceinte.

Aujourd’hui, je me rends compte que ces 9 mois sont courts et longs à la fois. Un savant mélange de douce attente et d’un instant furtif qui file (bien trop) vite… 

C’est assez étrange comme sensation pour ma part.

Ce qui est certain, c’est que j’ai souhaité immortaliser ma grossesse. Et comme je n’avais pas envie de réaliser des autoportraits tout au long de ma grossesse, j’ai bien évidemment fait appel à deux pros : une photographe sur Toulouse pour un shooting boudoir et  ma photographe de mariage (devenue depuis une amie) pour un shooting grossesse en extérieur dans les rues de Toulouse avec mon chéri.

Je fais beaucoup de veilles autour de la photo, entre les contenus sur Instagram et sur Pinterest. C’est par ce biais que j’ai découvert il y a quelques semaines le principe du Belly Painting.

La technique de peinture corporelle sur le corps de la femme enceinte

Le Belly Painting est un art et une technique provenant des tribus Amérindiennes et Africaines. Elle consiste à peindre le corps de la femme enceinte, et notamment son ventre pour célébrer la naissance à venir.

Une sorte de Body Painting spéciale future maman en somme.

Cela permet une activité plutôt de relaxation et de détente. En effet, c’est un moment cocooning pour la future maman. Elle peut se laisser aller aux sensations de la peinture qui glisse sur son corps, du passage des pinceaux, ou encore des doigts de l’artiste qui propose cette prestation de « maquillage ».

Cette idée m’a semblée lumineuse et créative. Et c’est surtout l’occasion de créer, ici encore, de merveilleux souvenirs quelque peu différents de ce à quoi l’on peut être habituées.

La preuve en est, je n’avais jamais entendu parler de shooting photo Belly Painting avant cette année !

Et je ne connais donc personne qui s’est offert ou a offert cette activité de peinture couplée à une séance photo. C’était l’occasion rêvée ! Ni une, ni deux, je me suis lancée dans la réalisation d’un Belly Painting à ma façon (on dirait une recette de cuisine hahaha).

shooting photo belly painting

La réalisation de mon premier shooting photo avec Belly Painting

La première étape pour réaliser mon premier shooting photo a été de faire des recherches sur cet art.

Tous les visuels (ou presque) sur lesquels je suis tombée ne m’ont pas du tout touchée. D’un point de vue très personnel, j’ai trouvé ça très kitsch, assez peu élégant et parfois trop infantilisant.

Pourquoi ne pas donner une touche de modernité à cette pratique en tentant quelque chose de contemporain, glamour et brillant ?

Le glamour, c’est ce que j’aime le plus dans les shootings que je propose, je crois. Chaque femme se découvre et peut se voir sensuelle et glamour grâce à mes shootings photos, j’en suis intimement persuadée.

Pas d’exception pour la femme enceinte donc ! Pour moi, il n’a pas été aisé de me sentir aussi belle et aussi bien dans ce nouveau corps qui ne cesse d’évoluer pendant 9 mois (au bas mot… mais je n’en suis pas encore à l’après-naissance à l’heure où j’écris ces lignes).

Tellement de changements arrivent, qu’ils soient physiques ou émotionnels, alors… on a bien le droit à notre moment cocooning, non ? Je pense que si ce shooting avait existé, je me le serai offert !

Comme on dit, on n’est jamais aussi bien servi que par soi-même, donc comme ça n’existait pas sous la forme que je l’imaginais : je l’ai créé ! Si vous commencez à me connaître, vous savez que j’ai une passion pour l’art, et je vois réellement ce shooting avec cet œil-là.

Le shooting photo Belly Painting de Romane

C’est ainsi que nous avons créé à 4 mains et à 2 cerveaux ce shooting photo Belly Painting avec Aurélie, la maquilleuse avec qui je travaille.

Je lui ai envoyé quelques visuels comme un moodboard pour qu’elle cible sur un premier jet mes envies et la tendance artistique qui m’inspirait. Comme ce que j’ai en tête n’existe pas, ce n’est pas simple d’expliquer ce qu’on attend en termes de résultat.

J’ai donc assisté à l’intégralité du make-up et j’ajustais étape par étape ce qui correspondait moins à mes attentes.

Plus de paillettes (j’ai un gros problème avec les paillettes et le doré lol), moins délimité, plus étalé… Bref, le make-up a pris vie au fur et à mesure des coups des intentions et des coups de pinceaux. Et j’ai terminé seule telle une exploratrice de textures à appliquer et à ajuster aux doigts au final sur le corps de Romane pour en faire une sorte d’amazone des temps modernes…ou de « Goldfinger » version femme !

Place au shooting ! J’ai adoré ce laboratoire expérimental !

Comme toute séance photo grossesse, il convient de faire ce shooting à partir du 7ème mois de grossesse, lorsque le ventre commence à bien s’arrondir. Cela permettra de davantage le mettre en valeur comme il se doit.

Suivant les grossesses, le ventre peut-être proéminent avant ce stade de votre grossesse, n’hésitez pas à me contacter pour que nous puissions en discuter ensemble si vous avez le moindre doute sur le moment idéal pour votre propre séance.

Pour le côté pratique, il faut compter environ 1 h 00 de maquillage sur votre corps et 1 h 00 de shooting. Alors, prête à se lancer dans l’aventure ? Aimez-vous ce shooting photo Belly Painting ?

Mais d’où viennent les complexes chez les femmes ?

Mais d’où viennent les complexes chez les femmes ?

Les complexes chez les femmes…  Vaste sujet auquel je m’attaque aujourd’hui ! Pour situer tout de suite le sujet de l’article,  qu’entend-on en utilisant le terme « complexe » ? Pour moi, c’est un élément qui va nous paraître différent de ce qu’il devrait être par rapport à un schéma sociétal, familial ou environnemental.

Le complexe naît d’une incapacité à accepter une « imperfection », ou tout du moins ce que l’on considère comme tel.

D’où naissent les complexes chez les femmes ?

Le complexe est donc bien une histoire de prisme, et de point de vue sur un élément donné. Cela peut-être notre propre point de vue sur notre corps. Mais, malheureusement, cela peut aussi venir du point de vue d’une autre personne. C’est ma définition du complexe. 

Tout réside dans notre capacité et notre force à remettre les choses en perspective :

  • ne pas trop se remettre en question,
  • ne pas forcément écouter les peurs des autres sur l’élément qui nous complexe (ou les complexe en l’occurrence)
  • et savoir prendre du recul.

C’est à ce moment précis qu’entre en jeu l’estime de soi : on se donne de la valeur, et on pose sur soi un regard bienveillant.

Mais, surtout, on développe notre capacité de croire en nous de façon inconditionnelle comme l’a si bien écrit mon amie Bénédicte de Passages Insolites dans un post Instagram.

Mon expérience des complexes chez les femmes

Personnellement, le point le plus difficile est de ne pas me laisser influencer par les autres. Ne pas prendre mal des réflexions et des avis de mes proches sur mon physique.

Étant actuellement enceinte de presque 8 mois, je suis (trèèèès légèrement) à fleur de peau concernant les avis sur mon physique. Qu’ils partent d’une bonne intention ou qu’ils soient juste énoncés… Cela ne fait pas une grande différence : c’est bien simple, je ne les supporte pas ! 

Pour prendre un exemple très précis, mes derniers complexes sont nés pas plus tard que le mois dernier.  Ainsi, lorsque j’ai pu entendre plusieurs phrases telles que :

  • « Tu t’es élargie du bassin »,
  • « Tu penseras bien de faire du sport après l’accouchement, untel n’en a pas fait et du coup elle n’a jamais retrouvé son tonus ».

Souvent suivies de la fameuse phrase « Totem Clé en mains » : « Je dis ça pour toi ! »

Bim ! De nouveaux complexes étaient nés.

En quelques mots. En quelques secondes.

Je ne souhaite pas remettre en question les phrases qui m’ont été dites, bien qu’elles m’aient profondément agacée… Mais plutôt me concentrer sur l’estime de soi dont je vous parlais au début de l’article. 

Comment passer au-dessus de vos complexes ?

Comment faire pour que l’estime de soi reste plus fort que l’avis des autres ? Et, même plus fort que notre propre mental ? 

Notre capacité à réagir

Le seul facteur sur lequel nous pouvons agir, c’est bien notre capacité à réagir à ces phrases. Et à réussir à prendre la distance nécessaire pour que cela ne nous atteigne pas à ce point. Les complexes chez les femmes peuvent être de vraies plaies tenaces une fois installées.

Nous pouvons nous agacer contre la personne. Nous pouvons nous énerver contre elle aussi. Mais cette situation risque (malheureusement) de se reproduire.

Du coup, pour ma part, je préfère travailler sur moi et sur ma capacité de réaction. En effet, je pense que c’est le plus bénéfique sur le long terme pour moi.

Je pense aussi qu’éduquer les gens sur l’origine et la douleur des complexes chez les femmes est très important. Mais pour arriver à éduquer sans blesser, il faut avoir de l’énergie, et être disponible.

Cependant, je trouve qu’on n’arrive pas toujours à être dans cet état d’esprit. Ici, mon complexe s’est bel et bien créé via le regard de l’autre, mais ce n’est pas irréversible.

Par ailleurs, un complexe chez une femme peut partir de n’importe quoi :

  • une couleur de cheveux,
  • un surpoids ou un sous-poids,
  • des grains de beauté,
  • un nez soi-disant trop gros, … 

Complexes chez les femmes : prendre conscience du poids sociétal

Le problème de ne pas arriver à s’identifier peut-être également un déclencheur.

Nous sommes (encore) entourées de standards de beauté (Oui… Encore beaucoup trop) à tous les niveaux.  Et nous avons encore du mal à accepter les différences et les multiplicités physiques des femmes.

Si vous avez raté mon dernier article sur le Body Summer, je vous invite plus que jamais à aller le lire : magazines de mode, mannequins dans les vitrines…

Accepter et valoriser l’imperfection

Qu’est-ce qu’on se ferait ch… si on était toutes parfaites… Non ?

Ah, mais au fait, c’est quoi une femme parfaite ? Qui peut réellement dire « je n’ai aucun complexe » ?

L’acceptation de soi, pour moi, c’est le début d’un mieux-être pour vaincre les complexes chez les femmes.

C’est une base saine de qui l’on est, de notre rapport au corps et de notre image de soi qui ne soit pas déformée de la réalité.

L’imperfection, c’est la clé du bonheur ! 

Habituer notre œil à voir la diversité

Les réseaux sociaux, pour le coup, sont une mine de visuels pouvant nous habituer à voir des corps de femmes différentes en les trouvant belles.

Sans ça, je pense que nous sommes trop conditionnées et mal habituées depuis notre enfance dans notre quotidien à voir un certain type de corps. Représentation bien loin de la palette gigantesque de tous les corps qui existent.

Ça nous apprend à apprécier la diversité.

D’ailleurs, si vous souhaitez aller plus loin, je vous invite à découvrir la conversation autour du rapport au corps de Louise Aubery (MyBetterSelf), avec Lucie des L.E.J, Léa Camilleri et Chloé de TheGingerChloe.

Et si vous envisagez un shooting photo avec moi, voici également l’article que j’avais écrit avec 9 raisons de ne plus complexer sur vos photos.

Avec tous ces contenus, vous balayerez largement le monde complexe des complexes 😉

Alors, vous vous lancez ?

La joie de s’offrir un shooting grossesse boudoir

La joie de s’offrir un shooting grossesse boudoir

Je suis très heureuse aujourd’hui de vous partager un magnifique shooting grossesse boudoir.

D’ailleurs, cela fait un petit moment que j’avais envie de faire une séance grossesse intime. Et l’occasion s’est enfin présentée. Car l’intimité est un moment de chaque instant, de chaque minute de la vie d’une femme. Ainsi, cela me semblait aussi important de partager avec vous l’intimité et la féminité durant la grossesse.

Marie-Laure a pensé que c’était le bon moment pour elle de réaliser cette séance intime. Cela faisait un moment qu’elle avait très envie de réaliser un shooting photo. Mais les circonstances de la vie ne lui ont pas permis de le réaliser plus tôt…

Mais, aujourd’hui, elle se jette à l’eau en pensant avoir assez de maturité pour s’accepter. Et oser réaliser ce genre de séance photo intime. Quel beau challenge et quel beau lâcher-prise ! Sa grossesse l’a encore plus confortée dans l’idée d’une séance photo boudoir. En effet, elle avait envie de mettre en valeur son corps qui change et qui évolue, mais de manière très féminine.

Ainsi, pourquoi ne pas allier les deux ? Shooting photo intime et séance grossesse ?

En un mot, l’idée était lancée et elle s’est jetée à l’eau !

Shooting grossesse boudoir dans un lieu d’exception

Tout d’abord, nous nous sommes retrouvées à l’hôtel La Mondaine. Un lieu boudoir et raffiné que j’apprécie tout particulièrement.

Ainsi, chaque chambre a une atmosphère unique et singulière. Effectivement, un lieu d’exception renforce l’aspect personnalisé de votre shooting grossesse boudoir (ou même de votre shooting intime !).

Pensez-y, la location pour l’occasion d’un lieu que vous affectionnez tout particulièrement est une excellente idée. En effet, cela complète ce magnifique cadeau que vous vous faites.

On renforce le côté cocooning à fond, on prend soin de soi, encore et encore !

shooting grossesse boudoir
shooting grossesse boudoir

J’ai adoré l’ambiance de cette chambre que je ne connaissais pas, ses luminaires, sa salle de bains mignonne à souhait, son fauteuil en velours vert (un vert comme on les aime !!) et des miroirs pour m’amuser…

Bref, mon œil photographique a eu un beau terrain de jeu pour s’exprimer et je dois avouer que j’aime énormément ces shootings !

Un moment de partage entre modèle et photographe pro

Ce shooting grossesse boudoir a été un moment très agréable. Elle m’a avouée avoir été conquise de son expérience photo avant même d’avoir vu le résultat !

Quelle satisfaction pour moi d’avoir permis de lui faire passer quelques heures d’exception centrées sur sa féminité et rien d’autre.
Nous avons choisi ensemble les tenues qu’elle souhaitait porter. Nous avons pris le temps de discuter au fur et à mesure de la séance de ce qu’elle avait envie de faire ou non. En évoquant aussi le choix d’aller, ou pas, jusqu’au nu.

Le tout en musique, comme d’habitude pendant mes shootingsphotos !

En fin de séance, je lui ai bien entendu remis sa Positiv’Box avec un petit mot, ici aussi, personnalisé.

J’aime demander en amont de la séance quelques photosd’inspirations. Des photos que ma cliente aime, ou aimerait peut-être « reproduire ».  C’est le moment ou jamais de se faire plaisir, dans la mesure où le style correspond à ce que je propose bien entendu !

Plutôt aux deux tiers ou en fin de séance, je jette un œil à ce moodboard et je m’inspire moi aussi si besoin pour compléter les photos déjà réalisées. Je ne le fais jamais en début de séance, car ce n’est pas le moment, ni pour moi, ni pour vous.

Nous avons besoin d’établir un lien entre modèle et photographe professionnelle. Mais aussi, de nous laisser porter par le moment, de composer ensemble cette expérience unique qu’est le shooting grossesse boudoir.

Une séance photo, c’est une sorte de jolie collaboration entre nous, je trouve. C’est un moment de complicité qui se crée à deux.

shooting grossesse boudoir
shooting grossesse boudoir
shooting grossesse boudoir

Immortaliser sa grossesse grâce au shooting grossesse boudoir

Le shooting grossesse boudoir est vraiment une belle occasion d’immortaliser votre grossesse en douceur et en sensualité.

Allier les photos boudoir à la grossesse est une très belle opportunité de garder de merveilleux souvenirs glamour et féminins. Souvenirs de votre corps qui accueille pendant 9 mois ce petit être de vie.

Une ode à la vie en somme, et cela permet de bien voir vos jolies formes et votre joli ventre rond. Des souvenirs pour la vie, pour vous et pour votre nouveau-né, de cette période si chère à vos yeux et si singulière.

Pour que la grossesse soit bien visible, vous pouvez réaliser votre shooting grossesse boudoir à partir du 7e mois comme un shooting classique.

shooting grossesse boudoir

N’hésitez pas à prendre rendez-vous ou à prendre contact avec moi dès votre deuxième trimestre de grossesse.

Nous aurons ainsi le temps, ensemble, de programmer la séance en amont, vous accompagner dans vos envies et libérer votre charge mentale d’une chose de plus en vue de la fin de votre grossesse !