Les 7 meilleures raisons de faire votre premier shooting boudoir

Les 7 meilleures raisons de faire votre premier shooting boudoir

Avez-vous déjà eu l’occasion de faire votre premier shooting boudoir ?

À l’heure où j’écris ces lignes, cela fait maintenant un peu plus de 3 ans que je réalise des séances photos boudoir. Que vous les appeliez portraits de femmes, shootings boudoirs, portraits intimes ou autre, c’est une expérience photo unique à vivre.

En 3 ans, ma vision s’est affinée. Elle a évolué et surtout, j’ai rencontré beaucoup de femmes aux parcours de vies différents. Mais aussi aux similarités parfois déconcertantes. 

Aujourd’hui, je peux assez facilement vous parler des heures et des heures sur ce sujet ! Et vous aidez, enfin, à passer le cap de réaliser votre premier shooting boudoir.

#1. Premier shooting boudoir : sortir de votre zone de confort

Réaliser une séance intime photo n’est pas toujours une étape évidente. Par pudeur, par peur ou aussi par gêne.

Les femmes qui me contactent ont envie de passer un nouveau cap en expérimentant ce genre de séance. Elles veulent se laisser guider dans cette nouvelle aventure, avec bienveillance et professionnalisme. Mais aussi respect et discrétion, pour mettre en valeur leurs corps de femmes.

#2. Oser partir à votre propre rencontre

La rencontre la plus difficile mais bénéfique est souvent la rencontre avec soi-même. N’est-ce pas ?

Un premier shooting boudoir est une expérience hors du temps où vous pouvez réellement savoir à quel point vous êtes prêtes à vous rencontrer réellement.  Et de pouvoir vous dire avec fierté « Je l’ai fait ! ».

#3. Accepter de se voir, et d’être vue

Ce n’est pas une chose anodine que de se retrouver en lingerie ou nue devant un objectif de photographe.

Même une fois trouvé le pro de confiance, certaines femmes ne viennent à moi qu’après plusieurs semaines … Mois … Voire des années avant de se jeter à l’eau. 

Il faut accepter de complètement lâcher prise.

Et de faire confiance au regard de la photographe, de me faire confiance en somme.

Une fois la séance photo boudoir terminée (oui seulement à ce moment-là), le plus dur commence.

En effet, il faut être capable d’accepter de vous voir telle que vous êtes vraiment.

Partir à votre rencontre physique. Accepter de voir des zones du corps qui vous complexent, et découvrir à travers un regard extérieur comment l’autre (moi) vous perçoit.

Je vous accompagne d’ailleurs dans cette découverte. Car je la sais parfois difficile et souvent déroutante ou encore source de nombreuses réflexions. 

#4. Vivre une véritable expérience à travers le premier shooting boudoir 

Certes, le résultat photographique est important.

Et c’est d’ailleurs la porte d’entrée par laquelle vous prenez contact avec moi : vous aimez mes photos, mon style… Mais ce n’est pas tout.

Ma démarche et ma façon d’aborder les shootings photos vous parle complètement.

Les photos finales seront un merveilleux souvenir papier pour revivre encore et encore cette belle expérience et se souvenir, mais le plus important, finalement, n’est peut-être pas là… 

Vous venez chercher un accompagnement, une oreille attentive, et un regard bienveillant. Aussi, vous avez envie de vous préparer au mieux en amont de la séance.

De profiter de chaque étape : les choix de la date, du lieu, et des vêtements.

Également, nos échanges vocaux précédents le shooting boudoir pour :

  • finaliser les derniers questionnements,
  • réfléchir à votre coiffure,
  • ou parler de votre maquillage…

C’est ça que vous venez chercher : une expérience unique !

premier shooting boudoir

#5. S’affirmer pendant la séance photo

Comme une quête de soi, le premier shooting boudoir offre la possibilité de mettre le « moi » et le « je » en avant. En priorité, je dirais même.

Beaucoup de personnes peuvent se demander : mais pourquoi réalises-tu cette séance photo intime ?

Pour vous, c’est une évidence, mais vous ne savez pas forcément l’exprimer avec des mots. C’est un « besoin » sur un instant donné de se redécouvrir en tant que femme, avec ce corps qui change au cours de votre vie.

Je pense qu’il y a une volonté de :

  • vous faire passer en priorité,
  • prendre du temps pour vous,
  • partir à votre rencontre afin d’aller encore plus loin dans votre connaissance de soi en passant par le regard d’un autre (la photographe) figé sur papier glacé.

#6. Assumer sa féminité

Retrouver qui vous êtes et/ou le découvrir … Cela peut passer, entre autres, par assumer votre part de féminité et de sensualité.

Cette part que vous renfermez tout au plus profond de vous.

Pour certaines, leur féminité est pleinement assumée dans leur quotidien. Mais, pour d’autres, ce n’est pas la même chose. C’est un long chemin vers soi, d’apprentissage et de découverte.

Vous verrez, le chemin est beau si vous acceptez de l’emprunter en pleine conscience 😉

En tous cas, moi, je vous y amène avec bienveillance et douceur. Je suis sûre que l’aventure vous plaira au bout du compte et que vous en ressortirez grandie.  

premier shooting photo

#7. Se sentir vraiment libre

Sauter le pas de votre premier shooting boudoir, cela ne s’improvise que rarement.

D’ailleurs, quelle excitation quand vous décidez enfin de vous dire OUI ! OUI à SOI ! De vous sentir libre de faire ce que vous voulez !

Parce que réaliser un shooting photo boudoir est une décision qui ne revient qu’à vous. Et vous seule.

Réserver votre séance, va être un mélange d’excitation puis d’appréhension au fur et à mesure que la date va approcher. Et c’est normal. Je suis là pour vous accompagner aussi en amont à traverser ces montagnes russes.

C’est effrayant de se lancer dans une nouvelle aventure, comme toute découverte que notre cerveau ne connaît pas encore.

Faites-vous confiance, et faites moi confiance !

Suivez votre instinct, il sera le meilleur des guides 😉

On réserve votre premier shooting boudoir ensemble ?

Comment immortaliser votre grossesse grâce au shooting photo Belly Painting ?

Comment immortaliser votre grossesse grâce au shooting photo Belly Painting ?

Avez-vous déjà entendu parler de shooting photo Belly Painting ? Si ce n’est pas le cas, apprenez que c’est une jolie façon d’immortaliser votre grossesse, en mode Body Painting. C’est pourquoi, je voulais vous présenter cette technique dans cet article.

Le Belly Painting est une mise en valeur du ventre de la femme enceinte. Il permet de créer un maquillage prénatal sur le corps de la future maman. On l’appelle aussi peinture corporelle.

Découverte du shooting photo Belly Painting pour sublimer la grossesse

Vous vous souvenez peut-être de l’article que j’avais déjà écrit il y a quelques mois sur le shooting boudoir grossesse ?

Peut-être est-ce lié à ma propre grossesse ? En tout cas, ce que je sais, c’est que j’ai envie d’écrire également sur cette phase si particulière dans la vie d’une femme. Mais pas que. Ainsi, cela m’a donné envie de chercher d’autres idées pour sublimer le corps de la femme. Notamment, lorsqu’elle est enceinte.

Aujourd’hui, je me rends compte que ces 9 mois sont courts et longs à la fois. Un savant mélange de douce attente et d’un instant furtif qui file (bien trop) vite… 

C’est assez étrange comme sensation pour ma part.

Ce qui est certain, c’est que j’ai souhaité immortaliser ma grossesse. Et comme je n’avais pas envie de réaliser des autoportraits tout au long de ma grossesse, j’ai bien évidemment fait appel à deux pros : une photographe sur Toulouse pour un shooting boudoir et  ma photographe de mariage (devenue depuis une amie) pour un shooting grossesse en extérieur dans les rues de Toulouse avec mon chéri.

Je fais beaucoup de veilles autour de la photo, entre les contenus sur Instagram et sur Pinterest. C’est par ce biais que j’ai découvert il y a quelques semaines le principe du Belly Painting.

La technique de peinture corporelle sur le corps de la femme enceinte

Le Belly Painting est un art et une technique provenant des tribus Amérindiennes et Africaines. Elle consiste à peindre le corps de la femme enceinte, et notamment son ventre pour célébrer la naissance à venir.

Une sorte de Body Painting spéciale future maman en somme.

Cela permet une activité plutôt de relaxation et de détente. En effet, c’est un moment cocooning pour la future maman. Elle peut se laisser aller aux sensations de la peinture qui glisse sur son corps, du passage des pinceaux, ou encore des doigts de l’artiste qui propose cette prestation de « maquillage ».

Cette idée m’a semblée lumineuse et créative. Et c’est surtout l’occasion de créer, ici encore, de merveilleux souvenirs quelque peu différents de ce à quoi l’on peut être habituées.

La preuve en est, je n’avais jamais entendu parler de shooting photo Belly Painting avant cette année !

Et je ne connais donc personne qui s’est offert ou a offert cette activité de peinture couplée à une séance photo. C’était l’occasion rêvée ! Ni une, ni deux, je me suis lancée dans la réalisation d’un Belly Painting à ma façon (on dirait une recette de cuisine hahaha).

shooting photo belly painting

La réalisation de mon premier shooting photo avec Belly Painting

La première étape pour réaliser mon premier shooting photo a été de faire des recherches sur cet art.

Tous les visuels (ou presque) sur lesquels je suis tombée ne m’ont pas du tout touchée. D’un point de vue très personnel, j’ai trouvé ça très kitsch, assez peu élégant et parfois trop infantilisant.

Pourquoi ne pas donner une touche de modernité à cette pratique en tentant quelque chose de contemporain, glamour et brillant ?

Le glamour, c’est ce que j’aime le plus dans les shootings que je propose, je crois. Chaque femme se découvre et peut se voir sensuelle et glamour grâce à mes shootings photos, j’en suis intimement persuadée.

Pas d’exception pour la femme enceinte donc ! Pour moi, il n’a pas été aisé de me sentir aussi belle et aussi bien dans ce nouveau corps qui ne cesse d’évoluer pendant 9 mois (au bas mot… mais je n’en suis pas encore à l’après-naissance à l’heure où j’écris ces lignes).

Tellement de changements arrivent, qu’ils soient physiques ou émotionnels, alors… on a bien le droit à notre moment cocooning, non ? Je pense que si ce shooting avait existé, je me le serai offert !

Comme on dit, on n’est jamais aussi bien servi que par soi-même, donc comme ça n’existait pas sous la forme que je l’imaginais : je l’ai créé ! Si vous commencez à me connaître, vous savez que j’ai une passion pour l’art, et je vois réellement ce shooting avec cet œil-là.

Le shooting photo Belly Painting de Romane

C’est ainsi que nous avons créé à 4 mains et à 2 cerveaux ce shooting photo Belly Painting avec Aurélie, la maquilleuse avec qui je travaille.

Je lui ai envoyé quelques visuels comme un moodboard pour qu’elle cible sur un premier jet mes envies et la tendance artistique qui m’inspirait. Comme ce que j’ai en tête n’existe pas, ce n’est pas simple d’expliquer ce qu’on attend en termes de résultat.

J’ai donc assisté à l’intégralité du make-up et j’ajustais étape par étape ce qui correspondait moins à mes attentes.

Plus de paillettes (j’ai un gros problème avec les paillettes et le doré lol), moins délimité, plus étalé… Bref, le make-up a pris vie au fur et à mesure des coups des intentions et des coups de pinceaux. Et j’ai terminé seule telle une exploratrice de textures à appliquer et à ajuster aux doigts au final sur le corps de Romane pour en faire une sorte d’amazone des temps modernes…ou de « Goldfinger » version femme !

Place au shooting ! J’ai adoré ce laboratoire expérimental !

Comme toute séance photo grossesse, il convient de faire ce shooting à partir du 7ème mois de grossesse, lorsque le ventre commence à bien s’arrondir. Cela permettra de davantage le mettre en valeur comme il se doit.

Suivant les grossesses, le ventre peut-être proéminent avant ce stade de votre grossesse, n’hésitez pas à me contacter pour que nous puissions en discuter ensemble si vous avez le moindre doute sur le moment idéal pour votre propre séance.

Pour le côté pratique, il faut compter environ 1 h 00 de maquillage sur votre corps et 1 h 00 de shooting. Alors, prête à se lancer dans l’aventure ? Aimez-vous ce shooting photo Belly Painting ?

Découverte du Home Studio : un shooting photo boudoir à Toulouse

Découverte du Home Studio : un shooting photo boudoir à Toulouse

Nouvellement arrivée dans cette ville, forcément, j’avais hâte de réaliser mon premier shooting photo boudoir à Toulouse. Mais, c’est avec un tout nouveau format photo que je vous retrouve aujourd’hui. Vous le savez, j’aime énormément travailler en lumière naturelle. Réaliser des portraits à mi-chemin entre le lifestyle & le « posing ».

Et, je dois avouer que quelques années en arrière, quand on me parlait photo en studio, j’en avais de l’urticaire ! Pourtant, je vais bien vous parler aujourd’hui de shooting photo boudoir à Toulouse… en Home Studio !

Ma découverte du home studio lors d’un shooting photo boudoir à Toulouse

Suite à un projet personnel qui s’appelait « A Corps », j’ai choisi de travailler en studio. Cette séance avait pour thème le corps et le rapport intime des musiciens avec leur instrument de musique. J’ai été musicienne professionnelle pendant 10 ans, alors cette idée ne sort pas de nulle part !

Pour ces prises de vues, j’ai créé mon propre éclairage studio dans mon home-studio. Et j’ai ainsi pu réaliser une série de 13 portraits photos, en faire un calendrier photo, mais aussi une exposition et un concert.

À la suite de ce projet, je dois avouer que la photo studio a pris une toute autre dimension pour moi.

Mon envie de revisiter le style home studio

Ce que je détestais dans ce type de photos, c’est le côté kitsch, très posé, et très surjoué. En gros, tout ce qui rendait la photo studio très peu naturelle.

J’avais sans doute vu passer pas mal de photos dans ce style et je ne pensais pas qu’il était possible de travailler la lumière différemment.

Ce travail sur le corps m’a fait changer d’avis. En effet, il m’a donné envie de poursuivre mon expérience.

Mais pas n’importe comment ! En alliant, comme je vous en parlais au début de l’article,  la lumière naturelle et le  home-studio.

Mon premier shooting photo boudoir à Toulouse

Je viens donc de créer mon premier shooting photo boudoir à Toulouse en ce sens… et je suis très contente du résultat !

C’est un format qui se veut « rassurant ». Je m’explique !

Du côté du modèle, vous avez dès le départ l’information sur l’esthétisme, la couleur et l’univers final des photos que vous obtiendrez.

Mon home-studio étant toujours au même endroit, je connais la lumière, je sais la gérer exactement, je connais aussi les poses qui peuvent fonctionner. Et pour certaines femmes, je sais que c’est plus facile de se projeter de cette façon qu’avec une séance photo lifestyle où il faut davantage lâcher prise, et se laisser porter.

Pour moi, en tant que photographe, c’est un challenge, clairement !

Car je suis quelqu’un qui aime la nouveauté, le changement, l’évolution, et s’adapter aux lieux et aux lumières.

Shooter dans un cadre identique, c’est me forcer à imaginer, à pousser ma créativité encore plus que d’habitude.

D’ailleurs, cela me rappelle ce célèbre tableau « Les Ménines » du peintre Velasquez. Picasso a tout de même réussi à peindre 58 versions différentes en quelques mois en réinterprétant l’œuvre des Ménines… Je trouve ça incroyable et fantastique : c’est possible de rester créatif dans un cadre restreint et avec des contraintes similaires. Voici mon défi personnel sur ces shootings.

Et puis ce format home studio, c’est ce que j’appelle « du beau ».

Un petit côté papier glacé, comme figé et immortalisé dans le temps. Vous me direz ce que vous en pensez en découvrant les premiers clichés dans cet article.

Autant, j’aime énormément le côté freestyle et spontané du lifestyle, autant j’ai également une passion pour les lumières parfaites qui sculptent un corps de manière magistrale. Que voulez-vous, on ne se refait pas !

Laissez-vous tenter par le home studio aussi

Si vous hésitez encore sur ce format studio de shooting photo boudoir à Toulouse, voici quelques informations qui pourront vous aider à vous décider :

C’est un portrait intimiste et cocooning où je passe de la musique, et je vous guide pour les poses.

Pendant ce temps, on échange sur vos ressentis et comme toujours dans ma façon de travailler, je vous mets à l’aise.

Le shooting dure environ 45 min / 1 h 00, c’est un shooting « Self Love » comme j’aime l’appeler. Un moment pour soi, de self care, de bien-être, sans prise de tête, pour les femmes qui souhaitent expérimenter le shooting photo ou qui l’ont déjà expérimenté il y a quelques années.

Pour se découvrir aujourd’hui dans un regard bienveillant, neutre et objectif : le mien. Qui amènera à se porter un « nouveau regard » sur soi, en toute simplicité. Pour les femmes qui souhaitent de beaux portraits d’elles, afin d’immortaliser leur corps et leur personnalité un jour J à un instant t, garder des clichés ou un album et pouvoir feuilleter dans 5 ans, 10 ans, 20 ans…

Rendez-vous lors de votre shooting photo boudoir à Toulouse

Ambiance détendue, musique, un petit thé / café / boisson fraîche suivant la saison, quelques accessoires (kimono, déshabillé, gilet cocooning, lingerie) prévus ensemble en amont, un point make-up / coiffure pour définir avec vous ce qui vous correspond le plus, quelques échanges simples & souriants et c’est parti pour le show !

shooting photo boudoir à Toulouse

Alors prête à vous lancer dans un shooting photo boudoir à Toulouse  en mode « Self Love »,  dans mon home studio je veux dire ?

Comme les photos parlent d’elles-mêmes, vous voyez depuis le début de l’article (sauf la seconde photo de l’article issue de mon projet « A Corps » réalisé en lumières artificielles) avec mes premières clientes ce que donne ce tout nouveau home-studio.

Il vous attend, en plein cœur de Toulouse, à deux pas de la gare SNCF 😉 Plutôt pratique si vous venez d’une autre ville en plus non ?

Shooting boudoir féminité : entre glamour et sensualité

Shooting boudoir féminité : entre glamour et sensualité

Aujourd’hui, c’est une ode à votre féminité que je vous propose d’explorer. J’avais envie de partager mes valeurs autour du shooting boudoir féminité que je réalise auprès des femmes. Une séance photo intimiste, entre glamour et sensualité. Sans aucune vulgarité quelconque. Un moment de complicité entre femmes pour faire ressortir votre amour de vous et votre glamour.

Ma démarche lors d’un shooting boudoir féminité

Si vous suivez mon travail depuis quelque temps, vous savez que ma démarche autour des portraits de femmes s’affine de semaine en semaine.  Réserver une séance photo boudoir avec moi, c’est bien plus qu’un simple shooting photo.

Je travaille sur plusieurs axes : 

. L’accompagnement personnalisé tout d’abord « On laisse pas bébé dans un coin ». (Qui a la référence !?).

. Le développement personnel, pas celui bullshit qu’on déteste, mais bien celui qui va vous faire évoluer un pas après l’autre.

. L’aspect thérapeutique avec la photo-thérapie.

. L’art par l’image tout « simplement » avec des prises de vues ni déplacées ni vulgaires.

. Le non-jugement, la bienveillance et le respect.

Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler tout simplement féminité, sensualité, glamour, et amour de soi. Car ça fait aussi du bien de temps en temps de s’offrir un moment de détente. Sans avoir à réfléchir, analyser et juste se laisser porter en lâchant prise.

Shooting boudoir féminité
Shooting boudoir féminité

Mon accompagnement pour vous découvrir

Si ma démarche vous parle, j’en suis ravie. J’ai à cœur d’accompagner chaque femme désirante de se voir, et même de se découvrir autrement.

Chaque femme qui sera curieuse de découvrir LA femme qu’elle ne soupçonnait pas d’avoir en elle !

Pour moi, la féminité est un tout ! Mais c’est avant tout un état d’esprit. Un de mes slogans depuis la création de ces portraits de femmes, c’est  » Souriez, vous êtes belle ! ».

Parce que pour moi, la beauté de chaque femme réside dans toutes ces petites choses :

✅ son état d’esprit

✅ son attitude

✅ sa personnalité

✅ son regard

✅ son sourire

✅ ses éclats de rires

✅ sa confiance en soi !

Au contraire, ce n’est sûrement pas défini par :

⛔️ sa hauteur,

⛔️ ou son tour de hanches,

⛔️ sa mesure de poitrine,

⛔️ et sa pointure,

⛔️ ou ses tailles plus généralement.

Si on faisait tout simplement corps et esprit avec soi. Qu’on se fiait à soi et qu’on faisait confiance à notre intuition sans se poser de questions ? Cela donnerait un shooting boudoir féminité naturel et décomplexé.

Shooting boudoir féminité

Mon interprétation de la féminité et du glamour

Un shooting boudoir féminité rime avec les mots : féminité, glamour et sensualité. J’y vois une réelle déclaration d’amour à soi.

S’offrir un shooting dans ce but est extrêmement positif ! On s’offre du temps, de l’attention et de l’intérêt. C’est plutôt chouette non ?

Et c’est sans doute l’énergie du printemps qui me met dans cet état d’esprit pour vous écrire cet article.

Cette envie d’enlever des couches, de sentir enfin le soleil sur notre peau, de monter sur le lit pour danser, de courir en soutien-gorge dans la rue… Ouh là, je m’emballe !! Mais vous avez compris l’idée !

Est-ce qu’on n’aurait pas envie de légèreté pour mettre en lumière notre féminité ? Est-ce que votre moment idéal n’est pas venu pour éclore et vous dire enfin OUI ? Pour vous offrir enfin ce beau cadeau ?

Je me souviens avoir eu peur pendant des années de ces trois mots : féminité, glamour et sensualité.

Je pensais que c’était pour les autres femmes, mais pas pour moi. Que je ne savais pas réellement comment les appliquer à moi et j’enviais tellement ces femmes qui parvenaient à dégager tout ça !

Mais j’ai compris au fur et à mesure du temps que tout partait de moi. Que si j’avais envie, moi aussi de dégager tout cela, c’était possible ! Il me suffisait de le découvrir au fond de moi. Ainsi, c’est en faisant mon premier shooting boudoir que j’en ai pris enfin conscience.

Quelle surprise quand j’ai vu ces photos faites de moi ! Finalement, moi aussi, j’étais une de ces femmes que j’enviais !!

Et si vous sautiez aussi le pas d’un shooting boudoir féminité ?

Réaliser mon premier shooting boudoir féminité ne veut pas dire que j’ai envie d’être glamour au quotidien. Mais juste, que si j’en ai envie, je sais que c’est en moi et que je peux y faire appel.

 Et ça, ça change tout !

Lorsqu’on a conscience qu’on a quelque chose en soi et que l’on peut choisir d’y avoir accès ou non, on se sent beaucoup plus sereine. On ne se questionne pas chaque jour sur cette possibilité ou non. C’est acté et c’est en nous !

Et si à votre tour vous vous questionnez sur votre sensualité et votre féminité, je ne peux que vous encourager à franchir le pas du shooting boudoir féminité !

Cela vous apportera plus de libération, de self love et de légèreté.

Vous prendrez bien une dose de poésie non ? Car bien entendu, le boudoir ou l’art de réaliser un shooting en sous-vêtements et/ou en nue :

  1. N’est absolument pas vulgaire ni déplacé ! 
  2. N’oblige pas à avoir un corps parfait qui correspond en tout point aux diktats de la beauté pour se montrer et se trouver belle ! D’ailleurs, cette phrase, c’est celle de ma cliente du shooting boudoir féminité que vous découvrez dans cet article ! Une femme RAVIE de sa séance photo intime !

Alors Mesdames, prête à vous lancer dans l’aventure ? Prête à faire le grand saut vers votre féminité ?

La place de la mise en beauté lors d’un shooting photo boudoir

La place de la mise en beauté lors d’un shooting photo boudoir

Accordez-vous de l’importance à la mise en beauté lors d’un shooting photo boudoir ? Dès le premier jour où j’ai lancé la prestation de séance photo boudoir, j’ai proposé en option la mise en beauté. Elle comprend le maquillage et la coiffure avec une esthéticienne professionnelle.

C’est ainsi que Christelle sur Paris & Aurélie sur Toulouse m’accompagnent lors des séances photos. D’ailleurs, Aurélie m’a déjà accompagnée sur le projet auquel je participe en tant que photographe bénévole « On pose pour le Rose ». Cette action qui reverse l’intégralité des dons récoltés autour de l’événement à la lutte contre le cancer du sein.

Dans cet article, j’ai voulu donner la parole à l’une de mes maquilleuses afin de mettre en valeur son travail. Et d’échanger sur la place du make-up lors d’un shooting photo boudoir. Néanmoins, se maquiller lors d’une prise de vues n’est en aucun cas une obligation.

Si vous me suivez depuis quelque temps, vous savez que moi-même, je me maquille très peu au quotidien. Mais également, je ne le fais pas forcément quand je suis moi-même modèle d’une séance photo.

J’ai cependant de nombreuses clientes qui recherchent dans la mise en beauté  un complément de shooting. Cela fait partie de leur expérience de thérapie par l’image. C’est la même démarche que lorsqu’elles s’offrent de la lingerie pour le shooting. Tout cela participe à une journée qu’elles décident de s’offrir pour prendre du temps pour elles, reprendre confiance en elles et s’accorder de la valeur.

La mise en beauté lors d’un shooting photo boudoir: l’interview de Christelle

Hello Christelle, peux-tu nous dire depuis quand tu es maquilleuse et surtout pour quelles raisons tu as choisi ce métier ?

J’ai 45 ans, j’ai passé mon diplôme d’esthétique à 17 ans. Donc, il y a 28 ans, j’ai maquillé ma première mariée. Une voisine qui avait eu un grave accident de la route. Il lui avait laissé une très grande cicatrice qui lui traversait le visage et une légère asymétrie. C’était son jour de princesse et elle était extrêmement heureuse. J’ai vu briller ses yeux et ceux de son mari.

J’ai voulu faire ce métier quand j’étais très jeune. Une personne de ma famille était très négligée, et je voyais sa jolie chevelure blonde et ses magnifiques yeux clairs. Je me disais qu’il lui suffirait de tellement peu pour qu’elle voit comme elle était belle ! 

Par la suite, j’ai ajouté un diplôme de coiffure, pour avoir le pack beauté complet ainsi que le maquillage artistique et « hair stylist« . En effet, j’adore les mises en scène photographique ! Rendre réel notre imaginaire, faire « comme pour de vrai » !

mise en beauté shooting photo boudoir Christelle
mise en beauté shooting photo boudoir Christelle

Je sais que pour toi, c’est important d’apporter du bien-être aux femmes grâce à mise en beauté lors d’un shooting photo boudoir. Peux-tu nous dire pourquoi cela te tient à cœur et comment tu apportes ce bien-être ?

La photothérapie peut faire peur. Les femmes se disent que déjà qu’elles ont du mal à s’aimer devant un miroir, qu’est ce que ça va être sur une image figée à vie ? Alors je leur apporte une part de sécurité, je leur dis qu’elles ne verront pas ce petit bouton qui ne les représente pas, que leurs rondeurs sont magnifiques. Qu’elles ne sont pas trop maigres, mais élégantes, pas trop grosses mais pulpeuses. Je leur montre comme leurs regards sont beaux et profonds juste avec les bonnes couleurs de fard. Comme leurs bouches sont bien dessinées en repassant juste une teinte par-dessus. 

En même temps, mon expertise d’esthéticienne et de coiffeuse leur apporte des conseils beauté qu’elles pourront appliquer au quotidien pour que ce moment perdure.

mise en beauté shooting photo boudoir Christelle

J’aimerais que tu nous parles de ton approche de « l’acte de maquillage ». Pour toi, que représente-t-il pour la femme ? Joue t’il un rôle sur l’estime et la confiance en soi ?

L’acte du maquillage ou plutôt le rituel de la mise en beauté est ancestral. Nos actions sont précédées de rituels : on se coiffe, et on s’arrange avant de sortir. Nous nous préparons au coucher en prenant une douche, en se démaquillant, en nous lavant les dents. C’est mettre de l’ordre dans nos êtres. Soigner notre apparence, c’est montrer le meilleur de soi-même, à nous-mêmes, mais aussi à l’autre. Lorsqu’une femme se met du rouge à lèvres, allonge ses cils, elle se met en condition pour dire « Attention, j’arrive, moi la best, l’unique et merveilleuse, je vais vous éblouir ! « 

mise en beauté shooting photo boudoir Christelle

Que réponds-tu aux femmes qui préfèrent le « No Make-up » ?

Je n’en connais pas. Certaines vont se maquiller pour les occasions, d’autres vont au moins mettre du ricil, d’autres un peu de rouge à lèvres ou de baume à lèvre.

Parfois, elles ont peur de mal faire, ou peur des effets sur leur peau. Il suffit juste de les rassurer.

S’il existe vraiment des « no make-up », je n’ai pas la prétention de leur dire quoi que ce soit.

L’être humain, femme ou homme, ou un peu des deux, est magnifique. Nous sommes si nombreux et pourtant uniques ! Un seul exemplaire ! Je trouve ça fabuleux.

Et on se doit de s’aimer juste pour cette raison.

Je tiens à te remercier pour cette interview. Étant de nature très réservée, j’ai parfois la frustration de ne pas pouvoir parler de mon métier qui est ma passion. Et tu m’en donnes l’occasion aujourd’hui. Merci beaucoup Anne ! 

Témoignages de femmes

La vision de Christelle est touchante, profonde et très loin du superficiel que l’on peut parfois accorder au fait de se maquiller !

Pour terminer cet article, je voulais également vous partager 3 témoignages de clientes qui ont eu des maquillages très différents. Trois personnalités différentes également, trois ressentis différents.

Comme nous le disions plus haut, nous sommes uniques !

Clotilde – maquillage « nude« 

« Pour ma part, la mise en beauté a été un moment agréable.  Christelle a des mains de fée. Je ne me maquille que les yeux tous les jours. Christelle est très à l’écoute. J’ai demandé un maquillage plutôt naturel. Crèmes après crèmes, j’avoue avoir eu un peu peur, mais vite rassurée par Christelle. 

Lorsque je me suis vue, visage lisse, cernes presque disparues, j’ai trouvé ça chouette. En arrivant, mon chéri m’a dit que ça m’allait bien ! Je n’étais quand même pas très à l’aise (peur de me toucher le visage et d’en mettre partout) je me suis donc démaquillée assez vite, sauf les yeux. »

Anne-Elisabeth – maquillage sophistiqué/ « smoky eyes »

« Pour ce shooting, j’avais une idée assez précise de ce que je voulais : un maquillage plus sophistiqué que ce que j’ai l’habitude de faire au quotidien. Avec un regard plus intense ( « smokey eyes » ). Et une coiffure un tout petit plus travaillée avec un effet wavy. C’était l’occasion d’oser et de se voir différemment : une façon de me préparer à montrer une autre facette de qui je suis… Comme un comédien qui se met dans la peau de son personnage avant une pièce de théâtre en enfilant son costume et en se maquillant. 

Christelle a parfaitement répondu à mes attentes grâce aux inspirations Pinterest que je lui ai montrées pour les yeux. C’était un moment agréable qui a permis de se poser et de se détendre un peu avant. Elle est aussi très douce et s’adapte à nos envies de discussion ou de silence à ce moment-là.

Un conseil pour le maquillage : ne pas regarder en cours de route et attendre que vous soyez complètement coiffée et maquillée pour vous admirer. Car le « work in progress » n’est pas toujours top et ça peut vous stresser. Personnellement, j’avais l’impression que c’était trop alors qu’en fait l’ensemble était top. 

Je me sentais belle et désirable et j’ai aimé mon reflet dans le miroir. Ça m’a donné confiance. »

mise en beauté shooting photo boudoir Christelle

Frédérique – maquillage glamour

« J’ai savouré la mise en beauté qui était pour moi le début du lâcher prise, je me suis tout de suite sentie en confiance et la douceur de Christelle m’a détendue. 

Je n’ai pas l’habitude de me maquiller et j’appréhendais la réaction de ma peau

J’ai beaucoup d’imperfections (points noirs, acné hormonale, rougeurs…) mais Christelle l’a compris rapidement et m’a donné des conseils, et même proposé un suivi personnalisé pour mettre en place une routine de soin adaptée

J’étais même surprise qu’au lendemain du shooting, ma peau était belle et hydratée.

Pour finir, j’ai vu ma personnalité ressortir dans le make-up que Christelle a choisi. Une femme de caractère, belle, confiante et déterminée. 

Je vous remercie infiniment toutes les deux pour ce moment qui m’a fait reprendre conscience de ma valeur. »

Alors, vous êtes plutôt mise en beauté ou « no make-up » pendant vos séances photos ? Si vous voulez aussi vivre ce moment mise en beauté lors d’un shooting photo boudoir, n’hésitez pas à me contacter !

Les 5 outils de libération émotionnelle du photothérapeute

Les 5 outils de libération émotionnelle du photothérapeute

Je suis ravie de vous retrouver pour continuer de parler avec vous de photothérapie. Je souhaitais aller plus loin aujourd’hui. Ainsi, je vais vous présenter 5 outils de libération émotionnelle du photothérapeute.

La photo thérapie va vous permettre, à travers le mouvement, la discussion, … De refaire circuler l’énergie et de libérer les émotions. Cette mise en mouvement va créer une ouverture sur votre vous intérieur. Et va vous ancrer plus profondément dans l’instant présent.

Et pour que tout se décante émotionnellement, la clé de voûte va être le dialogue, l’échange et la communication. Le photothérapeute a différents rôles. Par exemple, de vous aider à réparer votre estime de vous, ou à vous réconcilier avec votre image. Mais aussi, à vous accepter au travers de son objectif. Voyons tout cela ensemble dans cet article.

Libération émotionnelle du photothérapeute : notre première entrevue (45 min)

Dans un premier temps, dans mon article précédent, nous avons posé ensemble les bases de la photographie thérapeutique. Nous avons échangé sur la libération émotionnelle. Mais aussi sur la définition d’une émotion, sa façon de se libérer et de se vivre. Ou encore sur comment la laisser s’engrammer ou non dans notre corps depuis l’enfance.

Mais Anne ! Concrètement, ça se passe comment la photo-thérapie ?

Tout d’abord, on DIALOGUE !

Ça sera la base de tout. L’écoute bienveillante et dans le non-jugement du photothérapeute. De votre côté, cette volonté de vous confronter, et d’aller voir ce qu’il y a au fond de vous. C’est à partir de cette base saine que nous pourrons créer un lien de confiance. Cela vous aidera à être plus facilement dans la libération émotionnelle.

Ainsi, cette première entrevue de libération émotionnelle du photothérapeute peut se faire en tête-à-tête physique ou en visio si vous préférez.

Pendant cet échange de 45 minutes en moyenne, je vais chercher à comprendre plusieurs points. Votre histoire, vos ressentis, et le pourquoi du comment. Nous discuterons de la raison de votre venue vers un photographe thérapeutique.

Je n’ai pas d’attente à votre égard. Je suis là pour vous écouter tout simplement. Ensemble, nous allons déterminer avec exactitude votre problématique. Celle qui vous a poussée à franchir le pas de m’écrire. De me téléphoner, et de me faire confiance pour vous accompagner dans cette thérapie par la photo.

À partir de cette première rencontre, je serai en mesure de vous proposer : un accompagnement par la photo, par la photo-thérapie, ou tout cela en même temps.

Pour commencer, je vais vous présenter les différents outils de libération émotionnelle du photothérapeute à ma disposition. C’est cette boîte à outils dont je pourrais me servir partiellement ou en totalité à la suite de notre premier rendez-vous.

#1.  Le portrait thérapeutique (de 30 à 45 min)

En fait, le portrait thérapeutique est, pour moi, l’outil de libération émotionnelle du photothérapeute par excellence.  C’est le plus puissant et le plus confrontant. Il peut avoir lieu à distance ou en présentiel.

Cet outil ne s’utilise pas à la légère. Et surtout pas en premier lieu. Il faut qu’un lien solide de confiance soit établi entre nous. Afin que je vous sente prête à vous accueillir et à vous voir telle que vous êtes.

Finalement, c’est l’outil avec lequel je me sens aujourd’hui le plus à l’aise. En effet, c’est lui qui me permet de savoir que vous êtes prête à vous regarder.

Il s’utilise de façon enveloppante et je vous prépare à l’accueillir. Vous aurez le choix de refuser le portrait thérapeutique jusqu’au dernier moment avant l’affichage de votre portrait. 

Concrètement, il s’agit d’un portrait de vous réalisé face à vous, sans influence de ma part, où vous faites ce que vous voulez.

A priori plutôt sans maquillage ni lunettes. Cela permet de décrypter plus facilement les émotions du visage.

Cet outil de libération émotionnelle du photothérapeute  peut également être utilisé à distance avec une photo d’identité récente réalisée dans l’objectif de la séance.

Avec cette photo, nous irons regarder en détails ce que votre portrait raconte à travers les émotions qui s’en dégagent avec les archétypes masculins et féminins.

Ce portrait thérapeutique est un outil de travail que j’apprécie, mais qui demande à ce que vous soyez prête à  vous accueillir.

#2. L’auto portrait (30 à 45 min)

J’enchaîne naturellement avec la présentation de ce second outil qui peut également se réaliser à distance ou en présentiel.

L’auto portrait s’avère être plus doux que le portrait thérapeutique. Tout d’abord parce que, comme son nom l’indique, c’est vous qui vous prenez en photo.

Il y a donc une réflexion personnelle derrière. Une mise en scène volontaire de votre part et un contrôle de votre image. Il y a forcément davantage de distance qu’un portrait plus brut réalisé par un photothérapeute, sans artifice.

Ici aussi, l’outil est un prétexte à libérer la parole. Je vais vous accompagner pour faire parler cet autoportrait, et comprendre quel est son histoire.  

#3. Le travail du corps au miroir (45 min)

Pour ce nouvel outil thérapeutique, réalisé en distanciel ou présentiel,  nous utiliserons un miroir qui va vous permettre de vous voir de plein pied et en sous-vêtements.

Je vous invite à travailler dans la bienveillance et dans le non-jugement. Bien que cela ne soit pas toujours évident avec soi-même. Nous allons « enquêter » ensemble.

Ainsi, nous travaillerons sur les zones nommées qui bloquent. Ici aussi, comme chaque outil de libération émotionnelle du photothérapeute, nous débloquons la parole. C’est pourquoi je vous aiderai à prendre conscience de ce que votre corps vient vous dire.  

En effet, chaque zone du corps renvoie à une caractéristique précise. Chaque mal également.  Nous irons explorer ensemble le discours de votre corps. Le trouble de l’estime de soi et de la confiance en soi sont liés à votre rapport à votre corps.

Si l’une des situations suivantes vous parle, la photothérapie peut vous aider :

  • Vous avez envie de vous reconnecter à vos émotions et à votre corps afin de mieux vous comprendre.
  • ou vous avez des troubles alimentaires.
  • Vous vous estimez en surpoids.
  • ou alors vous faites ou avez fait des crises de boulimie.
  • Vous êtes en dépendance affective.
  • Peut-être avez-vous vécu des violences physiques ?

Suite à notre premier entretien, je vous proposerai une ou plusieurs séances adaptées. Nous utiliserons les outils nécessaires pour vous aider. Le parcours sera complètement personnalisé. C’est pour cela qu’il ne peut pas être établi avant de nous être rencontré.

libération émotionnelle du photothérapeute

#4. La visualisation émotionnelle (45 min)

Cet outil (toujours en présentiel ou à distance) n’est pas axé sur la photo à proprement parler. Néanmoins, il peut aider à débloquer une problématique un peu floue ou enfouie sans que vous ne vous en rendiez compte.

Étant donné que notre niveau de conscience est seulement de 3 % (contre 97 % d’inconscient), partez du constat que c’est une situation fréquente pour beaucoup d’entre nous !

La visualisation émotionnelle consiste en un moment de relaxation introduit par une courte méditation. Ce n’est pas de l’hypnose, il n’y a pas d’état de conscience modifiée. 

Avec cet outil de libération émotionnelle du photothérapeute, on va chercher une fois de plus à se confronter à soi-même. Mais ici, en allant également chercher ce que provoque l’état émotionnel inverse. 

Par exemple,  « je me déteste parce que je fais 90 kg, et je voudrais en faire 60 ». On va chercher à visualiser la différence de ressenti entre les deux situations (90 kg VS 60 kg).

#5. Le dernier outil de libération émotionnelle du photothérapeute : le shooting boudoir

Pour finir, je voulais vous présenter le dernier pas en thérapie photographique : passer le pas d’un shooting boudoir ! Je vous en propose uniquement en présentiel, sur Toulouse ou sur Paris notamment. Il faut compter entre 45 min et 2 h 30.

Il est possible de réaliser trois types de shootings photo avec moi :

  • Le shooting Self Love qui dure 45 min pour les femmes qui souhaitent expérimenter un shooting photo et se découvrir.
  • Le shooting Rising qui dure 1 h 30 pour les femmes qui souhaitent un coup de boost de leur estime de soi et un accompagnement bienveillant.
  • L’Expérience Portrait Intime qui dure 2 h 30 de prise de vue. La séance photo est entourée d’un accompagnement complet pour vous. Osez-vous dire OUI ! Reconnectez-vous à votre puissance féminine sous ma bienveillance et mon non-jugement.

J’espère que le décorticage de ces outils de libération émotionnelle vous aide à y voir plus clair. Et que cela vous donne une réelle entrevue du travail qui peut être fait en photo-thérapie.

De mon point de vue d’art-thérapeute, la photo boudoir intime reste elle aussi un outil puissant de reconnexion avec soi et avec son corps à part entière.

La photo-thérapie, est-elle une démarche qui vous parle également ? N’hésitez pas à me contacter pour prévoir votre rendez-vous !